Sélectionner une page

Selon le rapport de l’ONU, la biodiversité diminue en raison de l’utilisation excessive et abusive des pesticides. En effet, plus de 1 000 pesticides sont utilisés dans le monde pour garantir que les aliments ne soient pas endommagés ou détruits par les ravageurs. Cependant, il est nécessaire de signaler que la toxicité d’un pesticide dépend de sa fonction et d’autres facteurs. Par exemple, les pesticides sont souvent plus toxiques pour l’homme que les herbicides. En outre, différentes doses de la même substance chimique peuvent également avoir des effets différents, et la toxicité dépend considérablement de la voie d’exposition : la déglutition, l’inhalation ou le contact direct avec la peau.

Le danger alarmant des pesticides sur la santé

Bien que les pesticides soient pulvérisés sur la terre, plusieurs fois, ils peuvent pénétrer dans une source d’eau, comme une rivière, un océan ou un étang. Par conséquent, si l’eau est contaminée par les produits chimiques, de nombreux poissons et autres animaux peuvent mourir et des espèces peuvent disparaître. Cela a pour conséquence que l’ensemble de l’écosystème risque de se déséquilibrer.
D’un autre côté, la liste des dangers possibles sur la santé de l’être humain est longue : des maladies cutanées aiguës et chroniques, l’intoxication par contact direct, le cancer, des atteintes à la fertilité et à la constitution génétique, des malformations chez les nouveau-nés, etc. Aussi étrange que cela puisse vous paraître, les pesticides sont parfois utilisés à des fins suicidaires, en particulier par des agriculteurs désespérés dans les pays pauvres.

Le Togo interdit catégoriquement l’importation de l’Atrazine et le Paraquat

Les pesticides sont utilisés en agriculture pour leur capacité à réduire les ravageurs et à protéger les aliments. Depuis leur introduction en Afrique lors de la colonisation, l’utilisation de ces produits chimiques ne cesse de croître.Conscient de ces dangers titanesques, le Togo n’est pas resté passif. Assurément, un communiqué de presse tout récent stipule que le ministère en charge de l’agriculture interdit l’importation de l’Atrazine et le Paraquat, invitant les agriculteurs à signaler tout cas de vente de ces produits dans le territoire togolais.
Il convient de rappeler, que depuis bien des décennies, Le Togo se bat avec acharnement pour l’interdiction des pesticides toxiques qui constituent une grande menace pour la biodiversité et la santé. Il s’est donc engagé pour une agriculture durable qui produit des aliments selon les principes de l’agriculture biologique et fait partie des seuls pays au monde à avoir purement et simplement interdit le glyphosate.