Sélectionner une page

Avec la menace constante et grandissante du réchauffement climatique, améliorer la production d’électricité à base d’énergies renouvelables apparaît comme une absolue nécessité. C’est ce que souhaite faire le gouvernement togolais mais comment va-t-il s’y prendre pour y arriver ?
En mettant en œuvre une stratégie d’électrification pour la période 2018-2030 qui intègre une part importante d’énergies « propres ». Ce « mix » énergétique devrait atteindre 50% d’énergies renouvelables comme cela est indiqué dans les Objectifs de développement durable (ODD). Pour cela, un cadre juridique et règlementaire a été mis en place et devrait permettre d’attirer les investissements dans le secteur afin de répondre aux défis que sont la production, la commercialisation et l’utilisation d’électricité « verte » de manière la plus efficace qu’il soit.

La loi dont nous parlons fixe le cadre juridique général pour la réalisation de projets de production d’électricité à base d’énergies renouvelables et devrait permettre de passer de la théorie à la réalité que ce soit pour l’autoconsommation des particuliers, comme pour la commercialisation auprès du grand public. La stratégie d’électrification du pays qui connaît déjà un fort développement depuis plusieurs années devrait enfin atteindre l’objectif de 2030 à savoir 100% des togolais connectés à une source d’énergie électrique, même dans les campagnes les plus reculées.

Un dispositif de la plus haute importance

Le dispositif poursuit plusieurs objectifs : attirer les investisseurs au Togo, permettre le développement de technologies innovantes et disruptives en matière d’énergies propres, contribuer à réduire la dépendance du Togo vis-à-vis de l’extérieur une capacité de production nationale plus importante. La centrale Kekeli de Lomé en est un bon exemple. La multiplication des projets off-grid comme le projet Cizo Togo en est un autre. Avec toujours pour objectif l’horizon 2030, à l’orée duquel tous les togolais devront pouvoir s’éclairer ou recharger leur téléphone portable sans obstacle. En tout on parle d’installer plus de 300 mini-centrales solaires, d’équiper 555.000 ménages par des kits solaires individuels et de développer le potentiel hydroélectrique du Togo en construisant des centrales efficientes à travers tout le pays.