Sélectionner une page

L’opération « Togo Propre » a été lancée en octobre 2014, à l’occasion du mois du Civisme et de Citoyenneté. Cette initiative mise en place par le gouvernement togolais et le Premier Ministre de l’époque Ahoomey-Zunu a pour but la protection de l’environnement tout en promouvant la notion de civisme écologique. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, « Togo Propre » ne se limite pas à la capitale Lomé, elle tente également d’engager les citoyens des autres villes du pays. D’ores et déjà, l’opération commence à afficher des résultats plus qu’encourageants. Le point dans la suite de cet article.

Opération « Togo Propre » : 38 villes mobilisées

D’un point de vue opérationnel, cette opération environnementale réunit des comités de développement de quartiers, de villages, et d’entretien de l’environnement communautaire chaque premier samedi du mois. Les réunions durent généralement plusieurs heures, et sont l’occasion pour les citoyens de nettoyer les devantures des maisons, églises, lieux de divertissement, ou encore les écoles et les lycées. A noter que certaines célébrités locales, à l’instar de Maria Mobil, n’hésitent pas à mettre la main à la pâte en se joignant à ces activités, contribuant ainsi à un environnement plus sain dans le pays.

Selon le Ministère du Développement en charge de l’exécution de ce projet, depuis son lancement il y a maintenant six ans, l’opération « Togo Propre » a mobilisé 38 villes, 747 quartiers et 39 préfectures. A ce jour, on a enregistré plusieurs actions notables, telles que l’enlèvement de plus de 600 dépotoirs sauvages, plus de 600 kilomètres de routes entretenus et plus de 1 600 kilomètres de caniveaux curés, en plus de l’aménagement de 152 berges et rivières. Soulignons enfin que « Togo Propre » continue à sensibiliser les communautés locales du pays sur l’importance de la salubrité publique.